logo

Mission à Bamako janvier 2013

  banderole

La mission s'est déroulée du 1er au 13 janvier 2013. Son objectif était double : clôturer le projet actuel « foyers améliorés " et préparer la suite du projet.

Différentes réunions et rencontres ont eu lieu avec les partenaires et acteurs du projet : Secrétaire Général du Ministère de l’Artisanat et du Tourisme, Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM), Chambre des Métiers de la Commune IV de Bamako, artisans, animatrices, ASM (Association de Solidarité Mali), coordinateur local du projet.

Ces échanges ont permis de faire une évaluation du projet et d’en tirer les enseignements pour orienter la 2ème phase.

Parmi les points forts du projet, on peut signaler la formation des artisans et des animatrices, la gestion du projet par le coordinateur Malien très impliqué, la mise au point d’un foyer réalisant environ 50% d’économie de bois par rapport à la solution traditionnelle du « foyer 3 pierres », l’obtention d’un prix délivré par le Ministère malien de l’Environnement et de l’Assainissement reconnaissant les bonnes pratiques en matière de développement durable.

Les principaux points faibles du projet sont les suivants : l’objectif de pérennité n’est pas totalement atteint, le mode de distribution des foyers a montré ses limites, les actions de communication ont été insuffisantes, le planning du projet était trop ambitieux, le budget initial était insuffisant pour atteindre les objectifs.

Les orientations retenues pour la suite du projet ont été mises au point au cours de différentes rencontres et réunions de travail avec les partenaires cités ci-dessus mais également avec 4 groupements de femmes que nous allons intégrer dans le dispositif. Nous avons également pris en compte les réflexions menées dans le cadre de l’expérimentation menée avec les étudiants de la Licence Professionnelle Chargé(e) de Projet de Solidarité Internationale et Développement Durable de l’Université de Bordeaux 3. Plus de détail sur l'expérimentation

  • Le foyer a été amélioré pour optimiser sa performance et faciliter sa fabrication. Des essais vont être réalisés par le CNESOLER.
  • La fabrication des foyers a été revue afin de faciliter le travail et de maîtriser les coûts.
  • Les modalités de distribution des foyers ont été élargies. En complément des animatrices indépendantes, des partenariats ont été mis au point avec 4 groupements de femmes et un système de location-vente des foyers a été défini. D’une durée variable de 4 à 12 semaines, il permet de s’adapter au pouvoir d’achat variable des clientes.
  • Le modèle économique a été défini de façon à atteindre l’objectif de pérennité à la fin du projet dont la durée est fixée à 2 ans. Ce modèle économique s’appuie sur une cohérence entre le prix de vente et le coût de revient, sur la maîtrise du coût de revient et des frais fixes, sur le développement des ventes grâce notamment à un plan de communication renforcé.
  • Le pilotage local du projet est effectué par un chef de projet local, un Comité de Gestion associant les partenaires du projet (Chambre de métiers, groupements de femmes).

Un dossier projet va être réalisé pour le soumettre à différents bailleurs.

Plus d’informations sur ce nouveau projet.

Afin de clôturer le projet et de lancer la suite, une manifestation a été organisée le 10 janvier 2013. De nombreuses personnes y ont participé : Ambassade de France, Ministères de l’Environnement, de l’Artisanat, Chambre des Métiers, ASM, Centre National de l’Energie SOLaire et des Energies Renouvelables (CNESOLER), artisans, animatrices, groupements de femmes, etc.

Outre quelques discours, cette manifestation a permis de voir un sketch présentant les enjeux et l’intérêt du foyer « niogontè » et d’écouter des témoignages d’animatrices, de clientes, de groupements de femmes.

Cette manifestation a été couverte par 2 journaux nationaux et par la télévision malienne. Des reportages ont été diffusés les 10 et 11 janvier 2013 sur l'ORTM et TM2.

 

 

manifestation de lancementmaison de la femmeniogonte 3

FacebookTwitterLinkedinRSS Feed